ÉCOLES : reprise le 11 mai et suppression de postes

➡️ Réunir des conditions sanitaires avec le personnel enseignant, le personnel communal, territorial et les encadrants nécessaires pour envisager une reprise

L’annonce présidentielle de la reprise des activités scolaires à partir du 11 mai 2020, a surpris la population, y compris vraisemblablement le Ministre de l’Education Nationale. En effet, lors de son interview du lendemain soir, très étrangement, celui-ci n’apportait aucune solution concrète quant aux conditions matérielles sanitaires de ce retour en classes.

Pour Oloron En commun, la sécurité sanitaire est une condition impérative, absolue : pour les élèves et leurs familles, pour l’ensemble des personnels travaillant dans les écoles, collèges et lycées ; pour le pays tout entier, et d’abord pour les personnels soignants qui doivent pouvoir désormais avoir l’assurance de diminuer la sur-tension et la surcharge de travail qu’elles et ils doivent assumer depuis plus d’un mois et demi, dans les conditions les plus difficiles, sur le plan sanitaire.

En tous cas, elles et ils doivent être assuré-e-s que rien ne viendra risquer que la pandémie regagne en intensité, notamment par le déclenchement d’une « seconde vague ». Une conférence interministérielle travaille actuellement à l’établissement d’un protocole général de reprise progressive du travail en classe. A charge ensuite à chaque établissement de décliner ce dispositif, sous le contrôle des autorités sanitaires.

A ces conditions indispensables et impératives, Oloron En Commun salue la motivation principale gouvernementale de la reprise précoce des cours : la justice sociale.

La rupture de scolarisation induite par le confinement aura inévitablement, accru les inégalités scolaires, en renforçant les difficultés des élèves qui les connaissaient déjà, avant. Personne ne peut hélas en douter. Or, ces élèves appartiennent majoritairement à des familles socialement défavorisées. Il y a bien urgence à redonner de la véritable « continuité pédagogique », en présence des enseignant-e-s et des personnels accompagnant-e-s, pour tou-te-s les élèves, et d’abord pour les enfants connaissant les plus grandes difficultés.

Sans doute, faudrait-il alors que la reprise scolaire soit prioritairement organisée pour les élèves ayant « décroché » et/ou en grandes difficulté scolairement, en école primaire, au collège, au lycée général, technologique, agricole et professionnel.

➡️ Carte Scolaire et suppression de postes

Pour autant, nous avons le plus grand mal à suivre la cohérence politique du gouvernement lorsque dans le même temps qu’il en appelle à la reprise scolaire pour raison de justice sociale, il prend la décision de supprimer des postes d’enseignant-e-s à l’échelle du département : un dans le premier degré (écoles maternelles et primaires) et 7 dans le second (collèges et lycées).

Pour cette carte scolaire, l’engagement du Directeur Académique de l’Education Nationale de ne pas fermer de classes sans l’accord des maires ne vaut pas pour les villes de plus de 5 000 habitant-e-s. C’est ainsi que les écoles d’Oloron Sainte-Marie paient un lourd tribut pour la prochaine rentrée. Sont en effet supprimés : un poste d’enseignant-e à l’école de Pondeilh, un autre à celle de Légugnon(0.5 en français et 0.5 en occitan), celui de remplaçant-e pour les élèves allophones basé à St Cricq, un demi-poste du dispositif « plus de maîtres que de classes » à l’école Navarrot. Le silence de la majorité municipale au sujet de cette actualité nous interpelle. La crise sanitaire que nous traversons aura des répercussions dans tous les domaines. L’anticipation et la vigilance doivent être de rigueur pour l’Education également.

La diminution du personnel enseignant de nos écoles primaires va tout à fait à l’opposé de nos besoins, il en faudrait au contraire davantage. En effet, nombre de familles oloronaises connaissent de tels problèmes économiques (revenus faibles…) et sociaux (chômage et/ou précarité de l’emploi, exiguïté et parfois insalubrité des logements…) majeurs, que nos écoles mériteraient de recevoir les moyens renforcés de l‘Education Prioritaire. Pire, ces difficultés risquent fort de s’aggraver puisque malheureusement, la crise sanitaire aura des conséquences économiques et sociales néfastes déjà visible : entreprises en difficultés, suppression d’emplois…

A Oloron Sainte-Marie, il est indispensable de reprendre la copie là oùl’actuelle municipalité l’a laissée en plan, en janvier dernier, n’assumant plus ses responsabilités et s’en remettant un peu facilement pour traiter cette question urgente à la prochaine équipe municipale. Pourtant un groupe de travail associant les parent-e-s d’élèves, les personnels de la commune, les enseignant-e-s et les élu-e-s avait travaillé sérieusement pendant des mois et formulé des propositions. 

Il faudra aller dès la sortie complète du confinement, à la rencontre des professionnel-le-s de l’éducation pour recenser précisément avec elles et eux les besoins supplémentaires qui n’auront pas hélas manqué d’apparaître. Plus que jamais, il faut, et nous le ferons :

– d’une part reprendre le travail mené et non abouti de la carte scolaire à Oloron,

– interpeler à nouveau les services de l’Education Nationale pour qu’ils nomment dans nos écoles le nombre d’ enseignant-e-s nécessaire,

– d’autre part préciser dans notre programme municipal d’Oloron En Commun le sens des expérimentations que nous avons prévu de mettre en place (langues, musique…). Ces expérimentations, après concertation, ont pour objectif de redynamiser l’attractivité de nos écoles, pour la réussite de tou-te-s les élèves, en particulier celle des plus fragilisé-e-s par la relative déscolarisation subie depuis de longues semaines.

Au moment où nous écrivons ces lignes, les candidat-e-s de notre liste Oloron En Commun, élu-e-s du Conseil Municipal en place, n’ont pas encore, ni sur ce sujet ni sur d’autres, été destinataires de la moindre information. D’autres collectivités autour de nous, assurent pourtant la continuité de l’action publique et du processus démocratique par le biais de Visio ou audio réunions très simples à mette en place. Nous voulons croire, en cette période si particulière que cela se fera aussi à Oloron.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :